lundi 21 décembre 2009

I need Somebody

Aujourd'hui j'ai marché en ville. Aujourd'hui j'ai marché en ville seul. Aujourd'hui j'ai marché en ville seul, les pieds glacés par la neige fondu qui s'est faufilait dans mes chaussures. Et en marchant seul je me suis rendu compte que je suis seul. Seul. Je me suis rendu compte que je n'avait personne. Je me suis rendu compte que je n'avais pas cette personne que l'on appelle meilleur ami. Bien sur je suis entouré de personne chères qui comptent énormément pour moi (des fois même plus que ce qu'elles ne le pensent). Mais il me manque quelqu'un. Quelqu'un qui compterais plus que tout pour moi. Cette personne avec qui on a même pas besoin de parler pour se comprendre. Cette personne avec qui on découvre la vie. Cette personne qui nous connaît aussi bien qu'on la connaît. Cette personne avec qui on parle jusqu'au bout de la nuit même si on a passé la journée ensemble et qu'on passera la journée du lendemain ensemble. Cette personne à qui on a toujours quelque chose à dire. Cette personne qui se sert seule quand elle vient chez nous. Cette personne que l'on voit le premier jour des vacances parce qu'elle nous manque déjà. Cette personne qu'on voit le second jour des vacances parce qu'on a pas eu le temps de tout faire la veille. Cette personne qu'on voit tous les jours des vacances tout simplement parce qu'on l'aime et qu'on ne peut se passer d'elle. La personne pour laquelle on est prêt à tout laisser tomber pour l'aider. La personne chez qui on courrait même en pleine nuit si elle nous disait qu'elle ne va pas bien. La personne que rien ne peut éloigné de nous. Cette personne avec qui on passer de merveilleuses soirées, de magnifiques nuits, d'inoubliables après midis, d'extraordinaire aventures... Même si je pourrais continuer éternellement je pense que vous voyez le tableau. Par cette description je pense énuméré tout ce qui me manque terriblement. Voir les autres marcher par paire me détruis. Je suis Seul. Je n'y suis peu être pas pour rien, loin de là, mais quand même. Qui oserait me dire qu'il ne verra pas une seule personne (à par sa famille) durant ces vacances qui commencent tout juste et qui sont déjà insupportables. Je suis Seul. Et en attendant inlassablement cette personne qui ne viendra certainement jamais, je continuerais à marcher seul dans la neige.
Je vous laisse. Je vais regarder la Télé. SEUL.
Moi.