lundi 1 septembre 2014

Suivons nous tout court.


Jusque-là ça allait. C'était bien. Nouveau. Intéressant. 100% bénéfique. Et puis ça a changé. Pourquoi ? Je n'en ai pas la moindre idée. J'ai l'impression d'avoir franchit le pas. J'ai l'impression qu'il est trop tard pour se dire simplement non sans plus ou moins de dégâts psychologiques. J'ai tellement l'habitude que ça finisse mal, que j'attends que ça finisse mal. Je crois que j'ai besoin d'être rassuré, et j'ai l'impression que ça n'arrivera pas. Subjectivement, j'ai l'impression que tu étais prêt à tenter jusqu'à ce que je le sois. "Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis" quoi. Objectivement, je me complique une fois de du plus la vie en précipitant tout seul et me prépare au pire avant même qu'il ne soit là.  Comme je l'ai dit, j'ai géré la situation jusque-là. Mais là je dérape. La fatigue ? Probablement. Mais l'envie mêlée à la peur et alimentée par les différentes (non)expériences. Je me suis engagé quelque part et je ne peux plus faire demi tour. J'ai discuté avec moi même et ai décidé d'écarter les barrières imaginaires (ou les bouées de sauvetage selon le point de vue) et j'ai sauté, je me suis jeté à l'eau. Et je me demande si la vague ne t'as pas fait fuir et si je ne vais pas boire la tasse à nouveau. Je prie pour me tromper... J'espère que tu me diras que c'est mignon de s'inquiété mais que j'ai tout faux. Parce que c'est ce genre de chose que tu me disais la semaine dernière. Maintenant, prions, mais commençons par dormir. 


"Toi et moi
C'est presque ça
Et tellement déjà"