jeudi 22 septembre 2016

Un pas en avant. Quatre ans en arrière


Quand il n'y a plus personne pour écouter, plus personne pour répondre, on retrouve ses vieilles habitudes. Celles qui soulagent un peu. Celles qui n'ont ni besoin d'écouter ni besoin de répondre.

Je ne sais plus quoi faire.

On parle souvent de tirer sur la corde. J'ai pensé à cette expression. A force de tirer dessus, les fils lâchent, un à un, ça par dans tous les sens, puis tout fini par se briser. Mais si on décide de lâcher la corde avant qu'elle ne casse, si on décide d'abandonner, comment savoir si elle aurait bien cassé si l'on était resté accroché ?

Comment savoir si on tient toujours suffisamment à quelqu'un pour continuer la même relation avec lui ? On sait qu'on tient à lui. Mais on sait aussi que c'est d'une manière moins intense qu'avant. Mais comment savoir si c'est définitif ou si cette diminution laisse tout de même assez d'intérêt pour continuer ?

Comment savoir ce qu'on doit choisir quand on à le choix entre une situation peut être moins bonne mais à long terme et une courte période de feux d'artifice avant une longue et douloureuse descente aux enfers ? Comment savoir si je te regretterais ? Comment savoir que c'est allé trop loin ?

Comment savoir si je tiens à toi ou si je tiens à la relation ? Comment choisir entre toi et quelque chose de différent ? Comment pourrais - je me regarder en face si je te quitter pour ma tranquillité alors que tu es celui avec qui j'ai envie d'être bien. C'est ça le problème, c'est avec toi que je veux être bien, mais je crois bien que je ne le suis pas. Si je ne suis plus avec toi, je m'en voudrais très longtemps de t'avoir abandonner, si je reste, je ne suis pas sur d'être à 100% combler. Si je pars tu me manque.

Comment vivre avec ce sentiment de t'avoir blessé et de t'avoir abandonner pour être cette personne que je ne veux pas être. Comment faire autrement que de croire aveuglément que tout peut encore s'arranger quand l'inverse reviendrait à me détester et à ne plus oser me regarder dans un miroir. Pourquoi n'ai je pas juste besoin de quelqu'un d'attachant, comme tout le monde.

Pour une fois dans ma vie, j'aimerais être comme tout le monde. Pour une fois. Pour toi.

Moi

"Cause no one wins, 
when love breaks down we both die"