mercredi 21 juillet 2010

Pleurer et disparaitre

S'allonger sur le sable chaud et pleurer. Pleurer de tout son corps. Pleurer de tout son coeur. Pleurer de tout son être. Pleurer de toute son âme. Pleurer pour ce que l'on est, pleurer pour ce que l'on sait. Pleurer pour les choses qu'on ne vivra jamais, pleurer pour les personnes que l'on ne reverra jamais. Mais avant tout pleurer pour le monstre que l'on est. Vouloir disparaître à tout jamais et que plus personne ne se souvienne que l'on a exister. Brûler chacune de ses affaires dans les flammes de l'enfer, filtrer tout l'air qui nous a frôler, couper les ponts avec tout le monde, effacer son nom de chaque endroit où il est inscrit tronçonner pour toujours ses racines et se perdre nous même à tout jamais. Ce serait comme si l'on avait jamais exister. Mieux pour nous même. Mieux pour l'humanité. Je ne devrais jamais avoir exister.
Je vais pleurer
Moi