vendredi 31 décembre 2010

The Last

Une année prend fin. Est - ce que cela change réellement quelque chose ? Ou est - ce que cela redonne juste un peu d'espoir que les choses ? Croyez vous vraiment que notre vie change juste parce qu'aujourd'hui on vient de finir un tour du soleil ... Je n'y crois pas. Et si je visitais une dernière fois cette année passée ?
Je pense beaucoup. Mais j'écris peu. Tout ça va trop vite pour mes doigts. Tant de souvenirs, de sensations, de sentiments. On dit quand la santé va tout va. Si la santé n'es définie que par le physique alors je ne suis absolument pas d'accord, j'en suis un contre exemple. En revanche, si le moral est compter dans la santé, alors je peux faire office de réciproque de proverbe. La santé ne va pas, rien ne va.
J'ai passé une année douloureuse. Et ce n'est pas fini. Seule l'année l'est.
Cette année j'ai failli atteindre les projecteurs. J'aurais pu passer dans la lumière, mais je l'ai contourné. Aussi stupidement que je suis stupide. Je ne pourrais certainement plus jamais me rattraper. It was my only chance. And I let it get away. Stupid boy. Je suis venu, j'ai vu, j'ai perdu, je suis partu. Un coup dur, dur à encaisser, dur à oublier, dur à se pardonner. Certainement n'arriverais - je jamais à oublier et à me pardonner.
Cette année j'ai découvert des choses. J'ai grandit, j'ai mûri. Un bon point ? Le prochain tour de soleil nous le dira... Mais comment est ce que ça pourrait être pire ? (question rhétorique). Cette année j'ai appris, bien sur. Je sais maintenant résoudre le delta d'une équation de second degré, quelle chance. J'ai appris qu'on m'aimait. C'est triste. J'ai de la pitié pour cette personne. J'ai appris a mentir. J'en ai appris davantage sur la noirceur de la vie. J'ai appris un peu plus a voler de mes propres aile et à rouler de mes propre roues. J'ai appris à encaisser les coups, j'ai appris à ne plus crier. J'ai côtoyais le silence et la peur. J'ai appris a faire confiance. J'ai appris à parier beaucoup sur si peu. J'ai appris à tout remettre en question. J'ai appris à finir ce que je commençais, et à oublier l'inutile.
Cette année, j'étais amoureux, depuis le tour de soleil dernier déjà. Mais je ne vais pas m'étendre sur ce point.
Cette année j'ai écrit. J'ai beaucoup écrit. J'ai essayé de m'exprimer sans hurler, sans larmes (visibles) et sans rage, ni haine, ni regret, ni souffrance. Est - ce que je parvient à me faire comprendre ? Personne le sais, car je sais ce que je veux faire passer donc je le comprends dans mes mots, mais je ne peut savoir ce que vous y lisez vous, ou ce que vous ressentez ou ce que vous en pensez. Je viens de créer un langage crypté à sens unique, tu avais raison, j'ai bien inventé quelque chose dans ma vie. J'aurais au moins servi à ça.
Cette année, j'ai compris, qu'il ne fallait rien attendre.
En vous souhaitant de bonne fêtes,
Moi