lundi 20 janvier 2014

Qu'est ce que la vie ?


La vie est - elle uniquement ce que l'on en fait ?
Est - elle prédéfinie pour chacun d'entre nous ?
Doit - on toujours vivre avec des regrets sans jamais se satisfaire de ce que l'on a ?
Qui peut se dire heureux ?
Qui peut se vanter de ne rien  regretter ni de ne rien envier ?
Comment choisir quels axes donner à son existence ?
Comment exister ?
Comment pouvoir dire que l'on a vécu et que l'on peut partir serein ?
Comment peut - on dire que l'on a réussi sa vie ? La réussite est tellement subjective...
Comment attribuer sa valeur à quelqu'un ?  
Est - ce seulement une question de convictions personnelles ?
Notre seul bonheur doit - il suffire ? Je ne pense pas ...
Doit - on se laisser dicter une conduite ? Je le pense encore moins.
Cela passe - t - il par nos actes?
Cela passe - t - il par nos idées, nos avis ou nos valeurs ?
A quel point un avis doit - il nous influencer ?
Doit - on se laisser vivre selon nos propres envies ?
Le simple fait de douter devrait - il nous retenir ? 
La vie aurait - elle alors le même goût ?
Doit - on vivre au jour le jour ?
Doit - on prendre les décisions sans grande importance selon notre envie de l'instant, sans se soucier de l'après ? 
Qui peux juger ? Nous - même ? La famille ? Les amis ? Le monde entier ? Personne ?
Et selon quels critères ? Quelles normes ?

Il y a des jours comme ça où l'on se rend compte que l'on est perdu, qu'on ne sait plus vraiment comment mener sa vie. On ne sait plus trop où aller ni ce que l'on veut défendre. On se retourne pour voir de là où l'on vient, on sait qu'on ne veut pas faire marche arrière. On regarde devant soit mais on ne parvient pas à discerner quoi que se soit. On regarde sur les côtés et on voudrait être partout, excepté là où l'on est. Où se trouve notre place dans ce monde si étrange. Où se trouve notre place dans cette vie qui ne tient à rien ? Comment se construire de manière stable dans un univers aussi changeant. 
En relisant cet article, une phrase me vient en tête qui colle parfaitement à ce que je ressens à ce moment là "Je suis comme prisonnier, perdu dans cet univers un peu trop grand pour moi"

"Et si un jour on m'apprenait à vivre, 
alors j'apprendrai à sourire"