jeudi 10 avril 2014

The Fall


Tout édifice aussi insignifiant soit - il nécessite une base stable pour tenir. C'est physique. J'ai l'impression que je nécessitait au moins trois point d'appuis. Trois morceaux de base qui étaient indispensable à mon équilibre. Trois points qui me permettait de tenir.
Aujourd'hui j'ai juste l'impression qu'on m'a coupé une jambe, on me l'a cassé. Je ne peux plus avancer avec une jambe en moins. J'ai l'impression d'être en train de m'écrouler. J'ai l'impression que tout m'échappe, que je sombre, que je m'écroule sur moi même. Si près du but. Toute la volonté du monde n'arrive pas à me sauver. Les deux appuis restant ne sont pas assez forts pour me porter, même avec la meilleure volonté du monde.
J'ai l'impression de tomber en ruine. J'ai l'impression que tout est perdu. Tout.
J'ai peur. Vraiment.

"Je fais parti de ces jeunes perdus, souriant par politesse, 
entourés mais pourtant si solitaires. 
J'ai le syndrome de l'ado en manque à bout de souffle."


PS : évidemment cet article est écris bien après avoir été vécu, mais il devait figurer ici. pour plusieurs raisons. Et comme on dit, mieux vaut tard que jamais.