mercredi 23 janvier 2013

L'impossible


J'ai encore cette sensation effrayante de pourvoir me détruire moi même, d'avoir la force suffisante mais incontrôlée de me tuer. Et c'est effrayant. C'est comme s'enfermer dans une cage avec un tigre sauvage pour essayer de le dompter. 
J'ai cet arrière goût amer que plus ne sera jamais comme avant. Que le changement ne pouvait avoir lieu que dans un sens. Et c'est triste. C'est comme un château de sable sur la plage, qui est balayer par une vague en quelques secondes et dont il ne reste rien. Et ce château ne se reconstruira pas à la prochaine vague, il restera plat et sans forme, mélangé à tout le sable pour toujours. 
J'ai ce sentiment de culpabilité, qui me donne envie de me frapper. Je me sens fautif à tout les niveaux. J'aurais du le sentir venir et donc l'évité. J'aurais du réagir de suite et être plus fort. On m'a dit que je m'en relèverai plu fort. reste encore à s'en relever. Car pour l'instant cela me semble non rattrapable. Simplement impossible. 
Et à tout ceux qui me diront que tout est possible, qu'il suffit d'y croire et de le vouloir, j'ai la preuve que non : essayez d'imaginez une couleur que vous n'avez jamais vu. Voilà une chose impossible qui pourtant nécessite l'une des forces les plus puissantes de la nature : l'imagination humaine. Comme quoi, tout à ses limites. J'ai peut être atteint les miennes.
Est - ce que je vais abandonné ? Non. Pas de suite du moins. 
Est - ce que j'y crois ? Je ne sais plus en quoi je crois.
Est - ce que je m'en sens capable ? Oui, mais de moins en moins chaque jour.

"L'impossible est en nous, le don de résister et même celui de renaître, 
La folie après coup de tout recommencer, d'ouvrir les yeux et de renaître."

Moi