dimanche 20 janvier 2013

Top Five




Potentiel. Talent. Originalité. Goût. 

Tes albums furent mes seuls amis de ces deux dernières semaines. Plus j’écoutais, plus je trouvais de quoi m’identifier en chacune d’elle. Une envie, une personne, un sentiment, une sensation ou même un savant mélange de tout ça.
En tout cas, j'adore, de plus en plus.
Voici un petit top five.

…5…
Et passe, passe, passe, passe, passe les jours et rien, non rien, rien ne change sur nos parcours. Ce sont les mêmes pages qui défilent, les vers qu’on récite, le même vieux film que depuis cent fois on rembobine. […] On ne s’épuise même plus à chercher les réponses on ne sait même plus quelle est la question, faudrait fouiller dans les décombres. […] Soyons excessivement libres, intensément fous.

…4…
Tu es mon ange, ma fée, mes souries, mes étés, mon unique, ma vie mes rêves éveillés. Tu as mes doutes, mes larmes mes peurs inavouées, il n’y a que les saisons qui changent toujours le même parfum d’un ange.

…3…
Et si, seulement si, tout était pour la vie. Et si, seulement si, nous l’étions aussi. Comme si on pouvait arrêter le temps. Et faire qu’un instant dure éternellement comme ces montagnes de faire ou l’éclat d’un diamant. […] Et si on savait tout, si on ne craignait rien. Si l’on pouvait d’un coup de crayon dessiner nos lendemains, si l’on avait tout, si seulement on savait tout de nous. Et si, seulement si, tout était pour la vie. Et si, seulement si, nous l’étions aussi. Comme si on pouvait arrêter le temps. Et faire qu’un instant dure éternellement comme ces montagnes de faire ou l’éclat d’un diamant.

…2…
Je sais que je t’avais dit, que je t’oublierais, mais j’ai pas choisi d’y penser baby, de me voir plein de regrets. C’est de ma faute. Je vis avec mes souvenirs, d’une voix d’un visage, d’un sourire, et dire que je n’ai pas su t’aimer. Baby j’ai le blues de toi. Je vis dans le regret d’avoir tout abandonner. Et dire que je n’ai pas su t’écrire, ce soir, j’ai le blues de toi

…1…
Personne ne pourra me dire, qu’on vit de rêves et d’ambition, les jeunes ont perdus le sourire, le désespoir tue l’inspiration.  […] J’ai survécu jusqu’ici, c’est pas pour tout recommencer. […] Pourquoi toujours penser que ça ne peux arriver qu’aux autres, se dire que tant pis on a pas de chance c’est la vie et c’est de sa faute. Faut pas se laisser aller, on est jeune l’avenir est devant nous. Jamais abandonner c’est plus fort que tout. […] On vit tous à la recherche de gloire c’est la ruée vers l’or, échapper au quotidien, sans réaliser que les portes de l’espoir sont au creux de nos mains. Lève-toi et prie pour tes plus beaux jours. Peut importe qui tu es, lève ta main et cri victoire.


Moi
(mais surtout Elle.)