vendredi 28 mars 2014

J'étouffe.



J'étouffe. Je ne sais pas ce qui m'arrive. Depuis quelque jour, j'ai l’impression de bouillonner, j'ai l'impression de ne plus être moi. Je ne réagis pas comme dans mon état normal. Je dis des choses, je fais des choses, je pense des choses qui ne me ressemblent pas. Je sature. Je ne comprends pas. C'est comme si quelque chose s'emparer de moi petit à petit. La frustration. La chute. Je ne sais plus quoi faire, comment gérer la chose. Comment me gérer moi même. J'ai juste envie de m'enfermer seul dans une pièce sombre et froide et d'apprendre. Et pas d'aller faire le guignol dans un tutu à paillette. Je ne comprends vraiment ce qui m'arrive. Je ne suis pas perdu, je suis complètement paumé. Je crois que je ne sais même plus vraiment qui je suis. Ce qui "est" ou "n'est pas" moi. J'ai l'impression de me débattre contre moi - même dans un combat à mort. Je m'auto asphyxie. Je m'épuise à petit feu. Je suis en chute libre depuis bien trop longtemps à l'heure où j'écris. Je viens de tout relire et je me pose une nouvelle question, dans un combat à mort contre soit - même, qui peut gagner ?

"Et finalement... cette question... le mystère... 
Qui raconte l’histoire de qui... 
Qui lève le rideau... 
Qui choisit les pas que nous allons danser... 
Qui nous rend fou, nous cingle de coups de fouet et nous acclame dans la victoire quand nous survivons à l’impossible... 
Qui fait tout cela... 
Qui fait en sorte que notre existence honore les autres... 
Qui envoie des monstres pour nous tuer... Et en même temps nous chante que nous ne mourrons jamais... 
Qui nous apprend ce qui est vérité, ce qui est mensonge... 
Qui décide pourquoi l’on vit et quel combat mérite que l’on risque la mort... 
Qui nous enchaîne, et qui détient la clé qui peut nous libérer...
?"