dimanche 26 juillet 2009

?

Comme certains d'entre vous le savent déjà, un jeune homme que nous appelerons J. m'a dit qu'il était persuader que j'étais homosexuel. Etant donné qu'il est lui même gay je me suis dit qu'il savait de quoi il parler. Il a argumenté en disant notament que je lui rappeler lui quand il avait mon âge.
Le fait que la personne qui m'a dit ça soit elle même homosexuelle n'a pas du tout eu le même effet sur moi que si ça venait de quelqu'un de stupide qui l'emploirais comme un insulte... Ce qu'il m'a dit m'a anéeanti. Biensur, rien ne prouve qu'il a raison. Mais rien ne prouve non plus qu'il a tort... Il a semé le trouble dans ma tête... Je me dit qu'un hétéro ne se poserait pas de questions, et que donc il a peut être raison, donc je me pose encore plus de question et c'est un cercle vicieux.
Tout d'abord que les choses soit claires, je ne suis pas du tout homophobes, c'est juste que je n'ai pas envie d'être gay, ce n'est pas ce que je veux pour moi. Je veux une vie "normale" (ce terme n'a rien d'homophobe) : des enfants par exemples... Des choses que je ne peux avoir avec un homme.
Sans compter le regard des autres. Déjà que j'ai du mal à m'assumer alors là... Ca serait un désastre...
Bref, petit à petit toute cette histoire m'est un peu sortie de la tête... Jusqu'à tout à l'heure... Quand j'attendais ma place à la douche, deux hommes sont sortis de la même douches... Peut être simplement deux amis mais honnetement je ne pense pas... Donc tout ce que m'a dit J. me sont revenues en tête. Je me suis rendu compte que j'aurais bien aimé savoir ce qu'il s'y étais passé dans cette douche tout de même... Par curiosité ? Par excitation ? Par curiosité ? ... Je ne sais pas.
Le résultat est le même... Je doute, je réfléchis, je ne trouve pas de réponses, je m'inquiète, je souffre, je broie du noir, je ne dort pas, j'écrit ces lignes mais je dois bien avouer qu'aujourd'hui ça ne m'aide pas vraiment...
Je vous laisse,
Moi