mercredi 1 septembre 2010

It's not together

Il y a des fois ou j'y crois. Pas souvent mais ça arrive. Il y a des fois où tout est noir et sombre. En moi. Il y a des jours où je vous tuerais tous au moindre mot. D'autres où j'ai besoin de vous comme jamais. Où j'ai envie de vous serrer dans mes bras et de vous dire à quel point je vous aime. Il y a des jours où je sauterais. Chute. D'autres ou je dormirais. Éternité. Il y a des jours où je pense. Non. Tous les jours je pense. Je me dis que si j'étais quelqu'un d'autre, je ne serais plus moi. Mais d'un autre côté, si j'étais moi, je serais quelqu'un d'autre. Je pourrais avoir tout ce que je désire si j'étais cette autre personne. Si elle était moi. Je pourrai avoir le monde à mes pieds. Vivre. Absolution. Mais je ne suis ni la personne que je suis pas, ni celle que je suis, ni même celle que je pourrais être. Qui suis-je alors ? Personne ? Ça doit être ça... Les gens ne me voient pas. Fuyez moi. Les gens m'ignorent. Il n'y a cas voir... Si je me réveille je me haie, je me tue. Si je reste dans l'ombre je meurs à petit feu. Que faire ? Plus personne ne peut plus rien pour moi. Je suis seul. Terriblement seul. Ne l'ai-je pas toujours été ? On ne peut plus m'aider, c'est fini, c'est trop tard. Aujourd'hui ça va peut être plus mal que jamais. Qui peut le dire ? Sur une échelle de la douleur de 1 à 10 je me donne 11. Je ne vis plus. Je survie. Mais je meurs. En silence. Et en disant que tout va bien. Mais plus rien ne va. I'm alone. Alone. Alone. [éco] On m'abandonne. Vous avez raison. Laisser moi pourrir. Without. Without you. Alone. Sans plus rien de vrai. San plus aucune vie. Ni envie. Plus de rêves. Plus d'ambitions. Une lassitude grandissante. Ma tête va exploser. Ça va pas, ça va pas, ça va pas, ça va pas. Aider moi. "Every body. Comme take my hands". But you're alone. Et donc tu te raccroche au vide. En tombant de plus belle. Évidement... Comment peut - on se raccrocher à rien ? I would be strong. I'm not affraid. It's not the last time. Mais on a couper mes ailes. On m'a volé. Violé. On m'a tué. En choisissant pour moi. Je ne me suis pas engagé. Je peux refuser et mourir. Je ne suis pas d'accord. A quand la fin ? Quelle soit belle, sanglante ou éternelle, elle ne regarde que moi. Malheureusement. Je meurs. De haine, de rancoeur, de regrets, de désespoir. De tristesse. Je suis triste. Affreusement triste. Accroche à une vie inaccessible. A plusieurs vies inaccessibles. Elles m'abandonnent, les unes après les autres. Et ça me tue. Oui je meurs. De douleur. Ça va pas. Je suis triste et seul. Et en plus il faut continuer ? Faut - il vraiment continuer ? Après tout ?...