vendredi 13 juin 2014

Ouais enfin presque.


J'étais au bord du gouffre. Je me suis souvenu y avoir tourné le dos, l'avoir fuit trop de fois. Je me suis souvenu l'avoir regretter. A nouveau devant ce choix effrayant. Sauter, ou tourner les talons une fois de plus. J'aurais juste du me laisser porter par le vent. Me laisser pousser par celui - ci par delà la falaise. J'aurais du sauter. Me jeter dans le vide inconnu sans penser à l'atterrissage mais en profitant de la vue et de la chute. Mais ce n'est pas ce que j'ai fait. Non. Je n'ai pas sauter. J'ai reculé. Et je me suis mis à courir pour sauter encore plus loin. Sans retenu, ni limite, juste au présent. Mais comme dis dans le titre, ouais, enfin presque.

"Ferme les stores, même si le monde est mort moi je rêve encore et encore
Ferme les porte et reste encore, donne moi du love et la terre attendra"

"I'm so sorry"