mercredi 10 juin 2009

Bonheur ?

Bonjour. Là, tout de suite, je pense aux cours de français d'hier et d'aujourd'hui. En ce moment, nous avons le droit à une pièce de théâtre qui n'est pas si terrible que ça en fait. C'est "Antigone". C'est l'histoire d'une fille dont la famille est maudite et qui se croit prisonnière de son destin. Dans cette pièce de nombreux passages m'ont fait réfléchir (comme si j'avais besoin de ça ...). A-t-elle réellement tort ? Notre destin ne serait-il pas déjà écrit le jour même de notre venue au monde ? Pourquoi ne serions nous pas juste des pions sur un plateau dont les dés sont lancés et dont les déplacements sont déjà prévus ? Voici un extrait. La vie n'est pas ce que tu crois. C'est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains vite. Retient la. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu'on grignote assis au soleil. Ils te dirons tous le contraire parce qu'ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas. Ne m'écoute pas non plus quand je ferais mon prochain discours devant le tombeau d'Etéocle. Ce ne sera pas vrai. Rien n'est vrai, que ce qu'on dit pas l'est... Tu l'apprendra toi aussi, trop tard, la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outils qu'on tient bien dans sa mains, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mépriser encore, mais de découvrir cela, tu erras, c'est la consolation dérisoire de vieillir, la vie , ce n'est peut être que le bonheur.[après quelques secondes de réflexion]Le Bonheur, un pauvre mot. Suite à ça la prof en a demandé à plusieurs d'entre nous ce qu'était pour eux le bonheur et de quoi avaient-ils besoin pour être heureux. Aucun d'eux n'a su répondre. Serions nous tous déjà heureux ? Je ne pense pas. Je suis sur que non. Serions nous alors tous conscient que le bonheur est irréel ? Impossible ? Inaccessible ? Pourquoi personne ne peut définir le bonheur ? Après tout, c'est vrai, qu'est le bonheur ?
Je vais manger. A très vite. Moi